Caresses ontologiques

Substance :
Qui n’a pas besoin d’autre chose pour exister

Propriétés :
Qui n’ont de sens qu’en fonction de la substance à laquelle elles se rapportent

Mes pensées sont des propriétés de ma substance.
Elles ne sont inspirées que par mon désir de toi; est ce à dire que je ne suis matière que grâce à tes propriétés ?

Ton corps, sous son influence, mes propriétés sensorielles s’émerveillent. 
De tes doigts émerge cette confusion qui mêle mes propriétés et ton essence.
Et de la malice qui anime tes propriétés  surgit le frémissement qui éveille ma substance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s